week 19 – folding way

projet: Folding way

localisation: Canal Saint Martin – Paris – FRANCE

Cette semaine avec Oktopuces, nous sommes sur le canal saint Martin, dans le 10ème arrondissement de Paris..

Un peu d’histoire…

Le canal Saint Martin s’étend sur 4,55 km, à travers les Xe et XIe arrondissements de Paris, reliant le bassin de la Villette au bassin de l’Arsenal. Créé en 1825, il a été conçu non seulement pour approvisionner de l’eau potable à la ville, mais aussi pour transporter des marchandises jusque dans le cœur de Paris. Dans les années 60, la concurrence du transport routier et ferroviaire a mis à mal le transport fluvial. Aujourd’hui le canal Saint-Martin sert essentiellement au transport de passagers pour des croisières touristiques. Ses berges sont très prisées des Parisiens pour se promener et pique-niquer. Mais les places sont chères. L’étroitesse des berges comparée à leur fréquentation rend la chose moins agréable.

problématique: Comment améliorer l’espace pour rendre au Canal toute ses potentialités de convivialité ?

1w1p: Extension !

Nous proposons d’augmenter l’espace public en le prolongeant sur le Canal lui-même.

Non seulement cela permettrait à un plus grand nombre de profiter du plaisir de pique-niquer au bord de l’eau, en plein cœur de Paris, mais, sans dénaturer l’architecture originelle des ponts qui restent pour les promeneurs des points de vue privilégiés (souvent en hauteur), on pourrait passer plus aisément d’une rive à l’autre, tout au long du tracé du Canal. Ainsi cela désengorgerait la circulation piétonne, jusque là réduite aux seules passerelles qui n’existent qu’en dix points du Canal.

Il ne s’agit pas d’un simple recouvrement. La structure imaginée propose un système conçu sur le modèle de l’origami, qui permet au nouvel espace qui contamine le Canal de se replier sur lui-même dès que l’arrivée d’un bateau le suppose.

L’événement, au-delà de la contrainte, devient alors un plaisir esthétique. Le système des plateformes encastrées, tel un pliage, devient une attraction ludique et plastique, rejouant la fascination qu’entraîne l’exercice de l’origami.

Mouvement !

Flux et reflux. Aller-retour de la forme. Lorsqu’un bateau surgit, le dérangement du badaud est compensé par le plaisir d’observer la métamorphose du lieu.

Le glissement par ondes progressives des différents éléments de la plateforme se fait dans la continuité des berges. La vitalité de la forme, d’un état à l’autre, permet au spectateur d’assister au déroulement cinétique du décor, suivant le mouvement du bateau.

C’est une architecture vivante qui réagit aux conditions a priori animées du Canal. Le dynamisme des flux d’une foule réunie est une situation de vie qui ne saurait être programmée ou figée. Aussi l’investissement mobile du lieu nous a paru adéquat aux modalités mêmes de sa fréquentation.

Luxe, calme et volupté.

L’espace public est donc non seulement augmenté dans sa potentialité de confort mais devient également le lieu d’un spectacle qui permet d’apprécier la nature même du lieu. Cela nous ramène en même temps à son histoire : lieu de transport fluvial, redoublement du système d’écluses. Le pique-nique devient ludique et mobile !

Le Canal est revisité dans une proposition qui allie tranquillité et délectation esthétique. Comme dans le poème de Baudelaire, c’est la promesse d’un voyage mental, engendré par un lieu propice à la rêverie, un lieu calme et vivant à la fois.

3 Comments

  1. souplesse et douceur sont au rendez-vous de ce projet,
    une belle leçon de mixité et de convivialité!

  2. aa

    Le champs lexical du détail 3d est à mourir de rire, et je proteste contre omniprésence de corniere métallique dans ce monde surtout quand elle relève de quelque chose sans angle , montrez des projets sérieux ou à défaut de bonnes idées des vannes ,

  3. aa

    Avais pas compris… mmmmm un joujou par semaine, c fun , mais alors la bon courage

Laisser un commentaire